YIP/JUMP FILMS

Lettre à « La Projo des Petits Grégory »

Avec Adrien Juncker, nous organisons La Projo des Petits Grégory. Et il faut croire que ça ne plait pas à tout le monde d’après ce mail que nous avons reçu d’une source « anonyme » … :

Chers Petits Grégory,

J’ai appris récemment qu’il y avait des gens, à Strasbourg, qui se lançaient dans la projection de films « indépendants » et « impertinents ». Vous, « Les Petits Grégory ». Oui. En lisant ça, je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. Ayant échappé de peu à Pierre Bodein dans mon adolescence, je dois dire que ce blaze me met mal à l’aise. Peut-on rire de tout ? Ne serait-ce pas une prétention de notre part, à nous les occidentaux, de nous moquer de n’importe quel fait divers, religion et autre ? On voit à quoi ça nous a mené jusqu’à présent… Je ne vous connais pas, les « Petits Grégory », et je ne pense pas que j’aimerais vous rencontrer. Mais je profite de ces lignes pour vous dire tout ça :

Déjà, votre logo est dégueulasse ; sérieusement, les mecs, c’est quoi ce Mickey qui fait un fuck ? Vous êtes des punks de 14 ans ou quoi ? Et pensez-vous un peu aux enfants qui risquent de tomber dessus ? Vous salissez une icône de l’enfance ; vous imaginez l’impact désastreux que ça peut produire dans l’imaginaire d’un gamin ? Balancez des images pornographiques avec Mickey et Minnie pendant que vous y êtes. Ou mieux ! Projetez des pornos pendant vos soirées, invitez des enfants et offrez-leur de la coke et du poppers ! C’est connu et prouvé scientifiquement : un enfant sur deux qui se retrouve devant un film porno avant l’âge de 10 ans aura, plus tard, des troubles sexuels, deviendra un gros misogyne et violeur dans le cas d’un garçon, une grosse salope « libérée » comme Sasha Grey dans le cas d’une fille. Ou un serial killer. Vu votre humour, je suppose que ça vous ferait jubiler d’être responsables de ce type de ravages…

Pour qui vous prenez-vous ? Et les parents du petit Grégory, alors, hein ? Vous y avez pensé ? Vous ne croyez pas qu’ils voudraient passer à autre chose ? Ça me paraît dingue et flippant que vous puissiez exister sous ce nom là . Je me demande sérieusement dans quel merdier évolue l’humour français… Vous me direz : « Ah, t’es pas Charlie, toi ! » Mais ce n’est pas pareil ! Il y a une différence entre rire et se moquer ! J’aime rire, comme vous, mais ne pensez-vous pas qu’il est mieux de rire dans le respect de tout et tout le monde ? N’y a-t-il pas déjà  assez de conflits dans ce monde ? Pourquoi manquer de respect, alors qu’on pourrait toutes et tous se tenir par la main et dire qu’on s’aime ? Mais non, ce n’est pas votre genre, parce que les notions de « respect » et de « tolérance » sont bien trop floues pour vous, bande de connards ! Oui ! C’est ça que vous êtes ! Une bande de CONNARDS irrespectueux et intolérants ! Et en plus, vous faites des projections dans des bars et des hôtels de merde ; vous êtes tellement ringards que même les salles de cinéma ne veulent pas de vous. Je vous rappelle qu’un film se regarde dans un cinéma.

J’ai adoré votre mail de retour après vous avoir envoyé ce qui est, pour moi, mon film le plus réussi, mais je ne donnerai pas le titre pour protéger mon anonymat :

« Bien le bonjour …………… !

Les Petits Grégory te remercient pour l’intérêt et l’initiative.

Ils ont regardé ton film avec attention, mais ils n’ont pas ri devant ta comédie familiale. Ne voudrais-tu pas te faire pousser des couilles ?

affofficielle grégoryIls te saluent et t’embrassent, moi aussi.

Denise, l’aimable secrétaire. »

Je t’encule, Denise. Toi et les Petits Grégory. J’ai écris, tourné et monté ce film en 48h ; faites-en autant. Et si vous répondez à vos cinéastes avec autant d’insolence, je vous souhaite bonne chance pour la suite, vous allez galérer, hahaha !

J’ai vu que votre première projo aura lieue le 6 Octobre à 20h au Graffalgar et que vous allez montrer un film sur une vieille pute Alsacienne qui part en Thaïlande. Par principe, je ne viendrai pas. Parce que je ne comprends pas ce qu’une projection vient foutre dans un hôtel et parce que je n’aime pas les putes (elles dégradent l’image de la femme). Mais méfiez-vous de l’eau qui dort, les enfants…

Gardez un œil sur les corbeaux, petits Grégory, je ne serai pas loin…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *